Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FRANCOFOLIES de Abel Carballiño

FRANCOFOLIES de Abel Carballiño

Le blog des mordus de France, de français, de francophonie... Para los locos por Francia, el francés, la francophonie...


STREET ART : Julien "SETH" Malland peint les enfants de ses voyages

Publié par Abel Carballiño sur 19 Mars 2016, 22:52pm

Catégories : #Street art, #Beaux Arts

Street art: "Seth" peint les enfants de ses voyages sur les murs

Street art: "Seth" peint les enfants de ses voyages sur les murs

Voyager, s'immerger et peindre les murs avec ses bombes aérosols et ses pinceaux, en s'inspirant des enfants rencontrés. Un principe que Seth, alias Julien Malland, s’applique depuis plus de 10 ans en apposant sur les murs de tous les continents les silhouettes de ses enfants frêles et rêveurs, reconnaissables entre mille.

Mais pas question de plaquer artificiellement le seul fruit de sa créativité. Seth tient à absorber et restituer l’atmosphère du lieu, son histoire, et surtout ce que lui inspirent ses habitants dans un échange fécond.

 

De la Chine à la Cisjordanie, de l’Indonésie au Brésil, les premiers à l’entourer comme un vol de moineaux quand il entame une peinture sont les enfants, et la boucle est bouclée. Voyage en images avec un globepainter.

 

Source: Le Nouvel Observateur

Seth est "peintre public" comme il se décrit lui-même. Façon de souligner la fonction sociale de celui qui apporte l'art au plus près des gens.
Seth est "peintre public" comme il se décrit lui-même. Façon de souligner la fonction sociale de celui qui apporte l'art au plus près des gens.
Seth est "peintre public" comme il se décrit lui-même. Façon de souligner la fonction sociale de celui qui apporte l'art au plus près des gens.
Seth est "peintre public" comme il se décrit lui-même. Façon de souligner la fonction sociale de celui qui apporte l'art au plus près des gens.
Seth est "peintre public" comme il se décrit lui-même. Façon de souligner la fonction sociale de celui qui apporte l'art au plus près des gens.
Seth est "peintre public" comme il se décrit lui-même. Façon de souligner la fonction sociale de celui qui apporte l'art au plus près des gens.
Seth est "peintre public" comme il se décrit lui-même. Façon de souligner la fonction sociale de celui qui apporte l'art au plus près des gens.
Seth est "peintre public" comme il se décrit lui-même. Façon de souligner la fonction sociale de celui qui apporte l'art au plus près des gens.
Seth est "peintre public" comme il se décrit lui-même. Façon de souligner la fonction sociale de celui qui apporte l'art au plus près des gens.
Seth est "peintre public" comme il se décrit lui-même. Façon de souligner la fonction sociale de celui qui apporte l'art au plus près des gens.

Seth est "peintre public" comme il se décrit lui-même. Façon de souligner la fonction sociale de celui qui apporte l'art au plus près des gens.

Ce mois de Mars, la Gallerie Géraldine Zberro de Paris a proposé une Expo-Tribute.

Seth célèbre dans cette exposition ses vingt ans de peinture dans la rue et rend hommage à ces premières années au cœur du mouvement graffiti parisien.

Au milieu des années 90, c’est dans les terrains vagues du XXeme arrondissement et les friches industrielles de banlieue, que Seth construit son style et affute sa technique. Peindre était alors juste un moyen de se surpasser, de dompter la ville et de vivre sa passion avec d’autres gamins avides d’adrénaline et de gloire, à une époque où le street-art n’existait  pas encore.

Personnages adolescents cagoulés bombes à la main, accumulation de throw-up, murs de briques tagués, dans son exposition “Tribute”, Seth nous replonge au cœur de son vécu. Avec la poésie qui caractérise son œuvre, il nous fait partager la fascination qu’il a eut et qu’il a toujours pour la culture graffiti.

En collaborant sur certaines pièces avec ses amis writers de l’époque, Disco, Babs UV.TPK, Bears, Nasty, Clone, il nous offre une vision authentique de ce mouvement qui balance entre partage et compétition.

 

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents