Overblog Seguir este blog
Edit post Administration Create my blog

FRANCOFOLIES de Abel Carballiño

FRANCOFOLIES de Abel Carballiño

Le blog des mordus de France, de français, de francophonie... Para los locos por Francia, el francés, la francophonie...


CONCERT ENFOIRES 2010: Les coulisses, interviews...

Publicado por Abel Carballiño activado 13 Marzo 2010, 14:07pm

Etiquetas: #Musique

  ici  Regardez les coulisses, les répétitions


elconcert.jpg

Sept Enfoirés, Bénébar, Mimie Mathy, Patrick Bruel, Jean-Louis Aubert, Claire Keim, Thomas Dutronc, MC Solaar nous donnent leurs réactions à chaud...


ENFOIRES1.jpgMiMie  Mathy  parle des Enfoirés

«Nous sommes une troupe de copains qui nous réunissons tous les ans pour la bonne cause et pour partager ce moment avec le public, en laissant nos ego au placard. Nous nous connaissons pratiquement tous depuis 20 ans, ce qui explique qu'on soit si contents de se retrouver. Jean-Jacques Goldman est le directeur de la colo et mène tout le monde à la baguette. Aidé par l'équipe de production, il réussit à monter le spectacle en 2 jours. Celui-ci pourrait être plus au point et les petits couacs se voient de temps en temps mais c'est ce qui fait le charme des Enfoirés. Côté chant, les Enfoirés sont une très bonne école et j'ai de bons profs entre Francis Cabrel, Jean-Jacques Goldman et Patrick Fiori ! J'ai toujours aimé chanter et je m'éclate vraiment. Cette année, mon duo avec Patrick Fiori sur Aimer à perdre la raison est un cadeau.»

 

La troisième mi-temps

«Nous sommes ravis d'être en province car cela permet de faire une vraie troisième mi-temps, très importante pour certains des Enfoirés dont je tairai le nom, plus raisonnable pour d'autres. L'année dernière, à Paris-Bercy, nous étions frustrés parce que, le soir, chacun rentrait chez soi. Là, après les concerts, on se retrouve tous et c'est très agréable. Il faut dire que l'hôtel nous a aménagé un coin superbe avec des instruments de musique. Et comme on n'en a pas assez de chanter toute la journée et la soirée,... on chante aussi la nuit ! Ces moments géniaux qui n'appartiennent qu'à nous expliquent que cette équipe est presque une troupe, même si nos vies sont différentes le reste de l'année.»


Grégoire
«Il était déjà très impressionné que Jean-Jacques ait choisi, l'année dernière, sa chanson Toi+Moi pour faire l'ouverture du concert. Il est arrivé très intimidé. Il a l'esprit Enfoiré et s'est fondu dans la masse immédiatement. Maintenant qu'il a eu son bizutage, je pense qu'il va rester.»

Garou, Liane et moi
«Notre histoire avec Garou, sur scène, reste le fil rouge du spectacle au fil des ans. C'est un passage obligé. Je pense qu'à 90 ans, on se fera encore un bisou. Quant à mon amitié avec Liane Foly, elle date d'avant les Enfoirés. Je vais d'ailleurs vous annoncer un scoop : nous tournons le prochain Joséphine, ange gardien ensemble !»

 

ENFOIRE21.jpgPatrick Bruel

 

«Je suis fidèle au poste et seul un cas de force majeur m'empêcherait de répondre présent. J'aime l'ambiance des Enfoirés et j'aime partager ces moments uniques avec les copains, que ce soit pendant, avant et après. L'after est assez sympa. Quand Jean-Louis Aubert prend sa guitare, que Cabrel se met à chanter, et que Maxime nous gratifie d'un peu de Brassens... c'est très agréable. Très peu de pays peuvent se targuer de réunir aussi facilement 40 artistes, sans attachés de presse, sans managers, sans contrat de 10 pages, lâchés dans un projet où l'autodérision est de mise ! Car on ne peut pas venir aux Enfoirés en ayant peur pour son image, même si on sait qu'on est protégés par son concepteur, Jean-Jacques Goldman.»

 

Les petits nouveaux
«Je me sens proche d'eux mais il ne faut pas qu'ils en fassent trop non plus ! La roue tourne très vite ! Regardez, (en montrant Jean-Louis Aubert), il y a des gars qui sont encore là après quelques années !»

 

 

ENFOIRE31.jpgJean-Louis Aubert

«Participer aux enfoirés met de l'essence dans la vie. Quand je mourrai, je me souviendrai d'images des Enfoirés. Je me rappelle des premiers Restos du Cœur, sous les tentes. Je chantais Un autre monde, avec ma guitare, à côté de Coluche qui servait la soupe. Je ne sais pas si j'intéressais beaucoup les gens qui venaient là pour manger ! Les Restos, c'est un grand moment de partage. Et plus on partage, plus ça se répand.» 



ENFOIRE4.jpgBénabar

«Il y a une bonne ambiance ...! Le fait d'être en Province cette année aide à retrouver une atmosphère de troupe car personne ne rentre chez soi le soir venu. Ces soirées sont chaleureuses, un peu fatigantes, mais apportent quelque chose pour la scène. La cohésion est plus manifeste et je me sens bien dans cette ambiance. Sur scène, comme j'ai une entorse, je ne danse pas. Je commence à rejoindre le club de ceux qui ne dansent pas, avec Maxime Le Forestier !»

«Si on s'aimait, si»
«L'idée d'adapter, ensemble, la chanson de Kiss pour en faire Si on s'aimait, si est une idée de Jean-Jacques Goldman. L'expérience était très enrichissante et j'ai appris des choses. Cela fait plaisir de travailler avec lui. C'est aussi intimidant car c'est quelqu'un d'important qui a écrit quelques
très belles chansons ! J'espère un jour vendre autant de disques que lui.»

 

ENFOIRE5.jpgClaire Klem

«Lorsque j'ai rejoint les Enfoirés, il y a quelques années, j'étais un peu intimidée car c'est très impressionnant d'arriver dans cette troupe. Mais quand on voit l'accueil qui nous ait fait, et qu'on réalise que tout se passe bien, on prend confiance et on se lâche un peu plus ! Le fait d'être plus à l'aise permet d'apprécier l'énergie qu'envoie le public. Je suis maintenant plus à même de recevoir cet amour. C'est extraordinaire !»

Les Flashmobs
«Cette année, des Flashmobs sont au programme pendant les concerts. C'est incroyable et très impressionnant de voir toute la salle faire des mouvements en même temps ! C'est tellement fort visuellement qu'on n'arrive presque plus à chanter.»


Enfoirés en province
«Rejoindre les Enfoirés en province est beaucoup plus festif qu'à Paris où tout le monde rentre chez lui. Je ne peux pas dénoncer mais souvent, Amel Bent et moi fermons le bar! On a du mal à aller se coucher car c'est difficile de redescendre après avoir pris
autant d'énergie sur scène.» 

 

ENFOIRE6.jpgThomas  Dutronc

«Le vrai plaisir des Enfoirés est le partage avec le public : c'est une grande fête, qui permet de chanter des chansons décalées par rapport à son répertoire. Je trouve cela marrant. Cette année, je suis verni car je dois chanter deux chansons issues des années 80, un univers dans lequel je ne suis pas forcément très à l'aise : Paris Latino et Macumba. Quelle chance ! Mais il ne faut pas se prendre au sérieux car on n'est pas là pour défendre son image mais uniquement pour la bonne cause. Ce qui me fait vraiment plaisir avec les enfoirés, c'est de rencontrer des artistes que je n'aurais pas eu l'occasion de connaître autrement. Cette année, j'ai eu la chance de rencontrer Monsieur Cabrel. Sinon, on s'imagine que c'est marrant de faire les Enfoirés alors que c'est hyper crevant.

 

ENFOIRE7.jpgMc  Solaar

« Avec moi, c'est un bizutage permanent et je porte souvent des costumes très excentriques ! Cette année notamment, j'ai droit à faire l'homme des cavernes. Mais le pire était quand même de me déguiser en Blanche Neige l'an dernier, même si c'était rempli de très belles symboliques. Globalement, je suis plus à l'aise qu'avant, où je faisais attention à mon image. Je remarque que depuis que j'ai commencé à porter les costumes, je me lâche réellement. On casse toutes les barrières. Les concerts sont l'occasion de rendre ce que l'on reçoit durant toute l'année.»


  source (TF1)

  Regardez dans ce blog     ENFOIRÉS 2010: LA CRISE DE NERFS      ,      et

Les restos du coeur et les enfoirés

 

 

 

Comentar este post

¡Somos sociales!

Ultimos Posts