Overblog Seguir este blog
Edit post Administration Create my blog

FRANCOFOLIES de Abel Carballiño

FRANCOFOLIES de Abel Carballiño

Le blog des mordus de France, de français, de francophonie... Para los locos por Francia, el francés, la francophonie...


Esclavage, une Histoire encore à écrire. Le 10 mai, journée contre l'oubli

Publicado por Abel Carballiño activado 10 Mayo 2010, 22:28pm

Etiquetas: #HISTOIRE

esclavage.jpg

 

Le 10 mai 2001, à l'initiative d'une députée de l'outre-mer, Mme Christiane Taubira, le Parlement français adoptait une loi élevant l'esclavage au rang de crime contre l'Humanité : "La République française reconnaît que la traite négrière transatlantique ainsi que la traite dans l'océan Indien d'une part, et l'esclavage d'autre part, perpétrés à partir du XVe siècle, aux Amériques et aux Caraïbes, dans l'océan Indien et en Europe contre les populations africaines, amérindiennes, malgaches et indiennes constituent un crime contre l'humanité."

Ce texte prévoyait également une journée annuelle commémorative, mais il faudra attendre le 10 mai 2006 pour que celle-ci soit mise en place. Un comité a été chargé d'entretenir le souvenir de cette période douloureuse et pas si lointaine (l'esclavage fut aboli en France seulement en 1848) de l'histoire française, mais aussi mondiale : le Comité pour la mémoire et l'histoire de l'esclavage présidé par la Françoise Vergès, originaire de la Réunion.

La France est toujours le seul pays à avoir fait de la traite négrière et de l'esclavage des « crimes contre l'humanité » et à avoir institué une date nationale de commémoration. Mais ailleurs, en Europe ou en Amérique du Nord, des historiens avaient commencé voilà bien longtemps à étudier et relater ce pan essentiel de l'histoire des colonisations.

Bordeaux, l'une des trois grandes villes françaises négrières avec Nantes et La Rochelle, dont l'opulence s'est construite aussi sur le commerce des esclaves, avait longtemps refusé d'affronter ce passé noir. Pour aller plus loin, le musée d'Aquitaine a ouvert une galerie de 750m2 dédiée à l'histoire des traites négrières, de l'esclavage et de leurs abolitions dans la région Aquitaine.

Des voix dissonantes s'élèvent contre ce qui pourrait apparaître comme un excès de repentance. Mais pour nombre de descendants français d'esclaves, la quête identitaire et sociale passe par cette reconnaissance nationale. Ils pointent aussi les traces, voire les résurgences, de cette pratique, à l'oeuvre dans les départements et territoires de l'outre-mer, derniers confettis de l'Empire français.

Sylvie Braibant pour TV5

 

 

 

Bordeaux, deuxième port négrier de France au 18ème siècle


En France, le Musée d'Aquitaine à Bordeaux inaugure un nouvel espace permanent  consacré à l'esclavage. Bordeaux était le deuxième port négrier de France et l'exposition retrace l'histoire sur plusieurs siècles du commerce colonial européen et de la traite négrière. Cette exposition permanente est un évènement important car les lieux de mémoire sur le sujet sont plutôt rares en France.
Reportage de Pascale Achard, Gérald Breistroff et Lionel Perron

8 Mai 2009 - 2'14

Voir le dossier complet  link

Comentar este post

¡Somos sociales!

Ultimos Posts