Overblog Seguir este blog
Edit post Administration Create my blog

FRANCOFOLIES de Abel Carballiño

FRANCOFOLIES de Abel Carballiño

Le blog des mordus de France, de français, de francophonie... Para los locos por Francia, el francés, la francophonie...


La E.T.A. tue en France pour la première fois un policier français

Publicado por Abel Carballiño activado 17 Marzo 2010, 10:37am

Etiquetas: #Politique

Hier soir, un policier a été tué par un militant d’ETA au cours d’un braquage


eta.jpg

Un policier est mort, hier mardi 16 mars, près de Dammarie-les-Lys (Seine-et-Marne), tué par des hommes armés qui venaient de braquer le garage automobile où ils s'étaient emparés de six voitures après avoir menacé le gérant et l'un des employés.

Il était un peu plus de 19 heures, lorsque la fusillade a éclaté. Une patrouille de police composée de quatre fonctionnaires circulait à proximité de la concession automobile à Villiers-en-Bière, non loin de Dammarie-les-Lys. La patrouille n'a pas été alertée du braquage, mais elle a repéré quatre personnes suspectes en train de remplir le réservoir d'essence de quatre voitures. Le contrôle a très vite dégénéré. L'un des individus a brandi une arme.

C'est alors qu'un autre véhicule s'est approché. Deux hommes ont surgi. L'un d'eux a ouvert le feu sur les policiers. Le brigadier-chef  JEAN-SERGE NÉRIN , 52 ans, s'est effondré. Il a été atteint de deux balles au thorax. Il est mort une heure plus tard à l'hôpital de Dammarie-les-Lys où il avait été transporté d'urgence.

Dans la fusillade qui a suivi, les assaillants ont réussi à prendre la fuite. Mais l'un d'eux a été interpellé. Il était armé d'un 357 Magnum de calibre 11,43mm et s'exprimait en basque. Il s'appellerait  JOSEBA  FERNANDEZ ASPURZ et serait né en 1983. Militant de l'organisation terroriste basque ETA, il serait recherché en Espagne depuis novembre 2009.

 

 

Dans la matinée, le premier ministre espagnol, José Luis Zapatero, a condamné "une action criminelle de l'ETA".

Pour ETA, la France constitue une base arrière dont ses militants se servent tout à la fois comme territoire de repli et comme cache d'armes. Plusieurs dizaines d'etarras actifs ou "dormants", comme disent les policiers, louent des maisons ou des appartements sur le territoire français. Entre 50 et 80, selon les spécialistes de l'antiterrorisme français. Ils s'installent en toute discrétion dans des endroits souvent isolés et de plus en plus éloignés de la frontière espagnole.
( Le Monde )

Comentar este post

¡Somos sociales!

Ultimos Posts