Overblog Seguir este blog
Edit post Administration Create my blog

FRANCOFOLIES de Abel Carballiño

FRANCOFOLIES de Abel Carballiño

Le blog des mordus de France, de français, de francophonie... Para los locos por Francia, el francés, la francophonie...


LE CHANT DE PAIX / EL CANTO DE PAZ DE JORDI SAVALL et La Tragédie Cathare

Publicado por Abel Carballiño activado 6 Abril 2011, 09:28am

Etiquetas: #Musique Classique - Opéra

jordisavall1.jpg

Le gambiste et chef d'orchestre ouvre le cycle « Pacifisme » à la Cité de la musique avec l'un de ses projets phares : « La Tragédie cathare ».

 

S'il est un mot qui définit le musicien Jordi Savall, c'est bien celui d'artisan. Artisan du dialogue interculturel, il a développé au fil des ans de majestueux projets scéniques et discographiques, où se croisent musiques anciennes et traditions populaires. Peut-être parce qu'il sait mieux que quiconque conter l'histoire en musique, et transformer la musique en histoires, la Cité de la musique en a fait l'un de ses prestigieux résidents, lui confiant à chaque saison l'ouverture de plusieurs cycles thématiques.

 

 

 

 

 

Si hay una palabra que define al músico Jordi Savall, es la de artesano. Artesano del diálogo  intercultural, ha desarrollado a lo largo de años majestuosos proyectos escénicos y discográficos en los que se cruzan músicas antiguas y  tradiciones populares.Quizás porque sabe, mejor que nadie, contar la historia  en música, y transformar la música en historias, la  " Cité de la musique " de Paris ha hecho de él uno de sus prestigiosos residentes, confiándole en cada temporada la apertura de varios ciclos temáticos.

 

 

 

Après avoir revisité Le chant de la Sibylle en septembre, il revient ici à l'un de ses grands succès discographiques des dernières années : La Tragédie cathare, qui lui valut une ovation critique sans précédent. Avec ses fidèles collaborateurs, l'orchestre Hespérion XXI, la Capella Reial de Catalogne et la chanteuse Montserrat Figueras, il est allé puiser dans les musiques populaires bulgares, le chant byzantin, l'harmonie terrible des croisades et la poésie des troubadours pour faire revivre la dramatique épopée de ce peuple stigmatisé. Un voyage en Occitanie qui a vocation de catharsis, en prélude d'un cycle sans barrière de temps ni de lieu, où se croiseront aussi bien Rameau - auteur en 1749 du premier opéra pour la paix - que Britten et Messiaen, dont les imaginaires respectifs se nourrirent de l'horreur de la ­Seconde Guerre mondiale.

 


Ahora vuelve a uno de sus grandes éxitos  discográficos de los últimos años :  La Tragédie cathare, que le valió una ovación sin precedentes de la crítica. Con sus fieles colaboradores ,  la orquesta Hesperion XXI, la Capella Reial de Cataluña y la cantante  Montserrat Figueras, han investigado en las  músicas populares búlgaras, el canto bizantino, la armonía terrible de las cruzadas y la poesía de los trovadores, para hacer revivir la dramática epopeya  de este pueblo estigmatizado. Un viaje  a Occitania con vocación de catarsis,  preludio de un ciclo  sin barreras de tiempo ni de lugar, en que se cruzan tanto Rameau - autor en 1749 de la  primera ópera por la paz - como  Britten y Messiaen, cuyos imaginarios respectivos  se nutren del  horror de la ­Segunda Guerra mundial.


 

 C'est bien sa fascination pour « la voix humaine » qui l'incita à s'intéresser à la viole de gambe et aux pièces de ce nom de Marin Marais, avec lesquels il deviendra célèbre grâce à la bande originale du film Tous les matins du monde. « Quel instrument est mieux à même de porter la beauté du chant ? »

 

À bientôt 70 ans, le maître catalan n'a toujours pas la réponse. Mais les cinq livres de Marin Marais, qu'il vient de rééditer sous son label Alia Vox, témoignent de la permanence de cette quête, qui le mena de la modeste église romane de Saint-Lambert-des-Bois où elles furent enregistrées il y a trente ans jusqu'à la cité sainte de Jérusalem, où fut joué récemment un autre de ses projets phares : La ville des deux paix.

 

 


 

 Es su fascinación por « la voz humana »  lo que le llevó a interesarse por la viola de gamba y por las obras  de Marin Marais, con las que se hace célebre gracias a la banda sonora  original de la película " Tous les matins du monde ". « Qué otro instrumento es capaz de llevar en sí mismo  la belleza del canto ? »

 

El maestro catalán cumplirá pronto 70 años y aún no tiene respuesta para esta pregunta. Pero los 5 libros de Marin Marais, que acaba de reeditar con su  label Alia Vox, dan fe de esta búsqueda permanente, que le llevó  de la modesta iglesia románica  de Saint-Lambert-des-Bois donde fueron grabados hace 30 años, hasta la ciudad santa  de Jerusalén, donde recientemente puso en pie otro de sus proyectos estrella: La ciudad de las dos paces.

 

 

Jordi Savall La Tragédie Cathare

 

La Tragédie Cathare, Cité de la musique,  le 1er avril

 

 

source: LeFigaro.fr


Comentar este post

¡Somos sociales!

Ultimos Posts