Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FRANCOFOLIES de Abel Carballiño

FRANCOFOLIES de Abel Carballiño

Le blog des mordus de France, de français, de francophonie... Para los locos por Francia, el francés, la francophonie...


LES FRANÇAIS ET LES OSCARS

Publié par Abel Carballiño sur 28 Janvier 2012, 00:03am

Catégories : #cinéma

Oscarfrench.jpg
Oui, cette année peut être l'année des français aux Oscars, mais ce ne sera pas la première fois...


Les nominations


The Artist  n’est pas le premier français à être nommé aux Oscars. La France a été primée plus de 70 fois en 83 éditions.  Tout commence en 1930 : Maurice Chevalier est nommé pour l’Oscar du meilleur acteur pour La Grande Mare (The Big Pond), comédie romantique réalisée par l’américain Hobart Henley. L’acteur repart bredouille mais il lance la mode du tricolore outre-Atlantique. 

Charles Boyer sera nommé quatre fois pour la même récompense entre 1938 et 1962. Il décrochera cependant l’Oscar d’honneur en 1943. Il est l’acteur français le plus nommé dans cette catégorie.

 

 Bérénice Bejo sera-t-elle la deuxième actrice française après Juliette Binoche a remporter l’oscar du meilleur second rôle féminin ? 

Jean Dujardin a-t-il ses chances sachant qu’aucun acteur français n’est jamais reparti de la cérémonie une statuette sous le bras ? Michel Hazanavicius succèdera t-il à Roman Polanski pour l’Oscar du meilleur réalisateur ? The Artist sera-t-il le premier film français de l’histoire du cinéma à remporter l’Oscar du meilleur film ? Réponse le 26 février prochain. Croisons les doigts : en rendant hommage aux films muets et en noir et blanc des années 20, la grande époque d’Hollywood, il ne peut que se faire des amis.

 

Les Oscars

 

 

Claudette-Colbert.jpg

Claudette Colbert dès 1935

Claudette Colbert reçoit en 1935 l’Oscar de la meilleure actrice pour sa performance d’enfant gâté en quête d’aventure dans la comédie romantique New York - Miami (en VO, It Happened one night) de Frank Capra. Dans ce film, elle retrouvait Clark Gable dans en journaliste au chômage. Le film, malgré son succès, choqua les Etats-Unis puisqu’on peut voir les deux héros avoir une relation sexuelle hors mariage à la fin du film.

Le succès sera ensuite à chaque fois au rendez-vous et celle qui émigra à neuf ans aux Etats-Unis a connu une carrière palpitante aux côtés des plus grands, connue comme actrice de Hollywood.

 

 

 

 

 

 

 

 

marion cotillard

Comme Marion Cotillard en 2007

Pour le biopic La Môme qui retrace la vie de la chanteuse Edith Piaf, Marion Cotillard a remporté l’Oscar de la meilleure actrice en 2007, ce qui fait d’elle la première actrice française à remporter la fameuse statuette pour cette catégorie dans un film français. Le film a fait exploser la carrière de l’actrice et lui a ouvert les portes d’Hollywood. On a ainsi pu la voir aux côtés de Johnny Depp dans Public enemies en 2009 ainsi que dans Inception où elle explorait les tréfonds de la psyché humaine avec Léonardo DiCaprio. En 2012, vous pourrez retrouver Marion Cotillard le 25 juillet dans The Dark Night : Rises et dans Un goût de rouille et d'os de Jacques Audiard qui sort le 24 octobre.

 

 

 





SimoneSignoret.jpg

 

Comme Simone Signoret en 1960

En 1960, Simone Signoret reçoit l’Oscar de la meilleure actrice pour le drame Les Chemins de la haute ville (En VO, Room at the Top) de l’anglais Jack Clayton. Dans ce drame typique du cinéma britannique des années 60 préoccupé par les luttes de classes, Alice (Simone Signoret) devient la maitresse Joe Lapmton (incarné par Laurence Harvey), petit fonctionnaire soucieux de gravir l’échelle sociale. Pour ce faire, il délaisse Alice pour séduire Susan Brown, une riche héritière.

 Simone Signoret y incarne une femme humilié et délaissé, profondément malheureuse. Paradoxalement, l’actrice trouve ici l'un des rôles de sa vie.

 

 

 

Oscarsmusique.jpg

 

Mais les français sont les meilleurs en musique de films

Michel Legrand retient le record de la personnalité française la plus nommée pour la cérémonie avec 13 nominations. Il repart avec 3 statuettes pour la meilleure musique de film pour L’Affaire Thomas Crown (1969), Un été 42 (1972), Yentl (1984). Il est talonné par le couturier Jean-Louis Berthalt : 11 nominations et 1 oscar de la meilleure création de costumes en 1957 pour Une Cadillac en or massif

La musique, élément primordial dans The Artist (nommé 10 fois aux Oscars 2012), film muet oblige. Le travail du compositeur Ludovic Bource (dont on entend un petit bout dans cette bande-annonce) a une chance d'être récompensé cette année.

 

source: Premiere.fr

 

 

 

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents