Overblog Seguir este blog
Edit post Administration Create my blog

FRANCOFOLIES de Abel Carballiño

FRANCOFOLIES de Abel Carballiño

Le blog des mordus de France, de français, de francophonie... Para los locos por Francia, el francés, la francophonie...


LES PETITS MOUCHOIRS de Guillaume Canet nous fait pleurer: Extraits, critiques

Publicado por Abel Carballiño activado 21 Octubre 2010, 23:41pm

Etiquetas: #cinéma


  1285339984-copia-1

 

 

 Un film de Guillaume Canet

avec Marion Cotillard, François Cluzet, Anne Marivin, Jean Dujardin, Gilles Lellouche et Benoît Magimel

France, 2h25mn

 

JE NE SAIS PAS SI LE FILM  NOUS FAIT PLEURER POUR DE BON OU BIEN PARCE QU'ON EN ATTENDAIT UN PEU PLUS...... C'EST DÉCÉVANT. Il s'agît de la typique histoire de copains réunis  à la suite d'un épisode bouleversant, comme "Vincent, François, Paul... et les autres", de Claude Sautet, et  "Copains d'abord", de Lawrence Kasdan... A la suite d'un événement bouleversant, une bande de copains décide, malgré tout, de partir en vacances au bord de la mer comme chaque année. Leur amitié, leurs certitudes, leur culpabilité, leurs amours en seront ébranlées. Ils vont enfin devoir lever les "petits mouchoirs" qu'ils ont posés sur leurs secrets et leurs mensonges.

lespetitsmouchoirs1.jpg

 

Pourtant, pour son  troisième long-métrage, Guillaume Canet a fait tourner les potes dans une ambiance de vacances : (de gauche à droite, au 2e  plan) Valérie Bonneton, François Cluzet, Joël Dupuch, Benoît Magimel, Marion Cotillard, (au 1er plan) Pascale Arbillot, Laurent Lafitte, Gilles Lellouche, Jean Dujardin, Anne Marivin et Louise Monot.  

 

Les Petits Mouchoirs de Guillaume Canet souligne l'égocentrisme des 25-35 ans et la perte des repères des hommes face aux femmes.

 


 

Les Critiques de la presse

 



Marion Cotillard, Jean Dujardin, François Cluzet, Benoît Magimel…Le nouveau Guillaume Canet arrive sur les écrans avec un casting de rêve. Succès assuré. Le film ? Il y a du pour et du contre…

 Casting en or et promo d’enfer : la force de frappe des « Petits Mouchoirs » ne fait aucun doute. Succès annoncé, le troisième long-métrage de Guillaume Canet, après « Mon idole » et « Ne le dis à personne » — 3 millions d’entrées en 2006 —, s’installe aujourd’hui sur 500 écrans avec son histoire d’amis en vacances au Cap-Ferret, son format XXL (2 h 34), ses qualités, nombreuses, et ses défauts, énormes 

On aime. Par définition, le « film de potes » est du genre sympa. Comme « les Copains d’abord » (1984) de Lawrence Kasdan ou « Mes meilleurs copains » (1988) de Jean-Marie Poiré, deux influences revendiquées par Canet, « les Petits Mouchoirs » réunit des personnages plus ou moins bobos et attachants dans une baraque sublime, pour des retrouvailles façon jeu de la vérité avec des vrais morceaux d’amitié dedans.

On n'aime pas. Bâti autour d’un drame dont on voit venir le dénouement de loin, « les Petits Mouchoirs » s’acharne trop à nous les faire sortir, les mouchoirs, en inondant l’écran de larmes et de musique. Au cas où on n’aurait pas compris quand il faut s’émouvoir?  (Le Parisien.fr)

 

Première 

 Surprise ! Non seulement Guillaume Canet se montre à la hauteur de son ambition, mais il lui imprime une identité, une émotion et même un humour qu’on ne soupçonnait pas chez le styliste un peu distant de Mon Idole et de Ne le dis à personne. Loin de céder à la tentation de l’éparpillement, le scénario plonge dans les abysses d’un sujet fort, l’amitié, dont il explore les ambiguïtés avec une précision de télépathe, une lucidité cruelle et une intuition de médium générationnel. Le réalisateur dégoupille des questions primordiales. Faut-il être quitté pour s’apercevoir qu’on est amoureux ? Quels risques doit-on prendre pour ne pas mourir avec des regrets ? La sécurité d’un groupe est-elle vraiment un remède à la solitude ? Les pistes de réponses qu’il soumet explosent le cadre, jusqu’à un final dévastateur propre à essorer toutes les réserves lacrymales.

 

Le Figaroscope

On en sort tout drôle, tout renversé.

 

Metro

Emmené par une belle brochette de comédiens "Les petits mouchoirs" nous entraîne dans un incroyable tourbillon d'émotions. On en ressort un peu sonné. Et ça fait un bien fou.

 

Télé 7 jours

(...) si l'humeur est empreinte d'une vraie mélancolie, l'humour est toujours en embuscade. Si bien que l'on passe avec bonheur du rire aux larmes.

 

Le Parisien

Succès annoncé, le troisième long-métrage de Guillaume Canet, (...) s'installe aujourd'hui sur 500 écrans avec son histoire d'amis en vacances au Cap-Ferret, son format XXL (2 h 34), ses qualités, nombreuses, et ses défauts, énormes.


Le Monde

Canet réalisateur ne peut que s'en prendre à Canet scénariste : comme antidote à l'accumulation des petits travers, il n'a trouvé que le mélodrame et une fin qui s'emploie laborieusement à résoudre chacun des conflits amorcés deux heures et demie plus tôt.

 

 

TélécinéObs

"Les Petits Mouchoirs", long film oecuménique réalisé avec un certain soin, devraient opérer une OPA record sur le public grâce à ses ressorts parfois vraiment comiques. Ceux qui, en revanche, attendent un peu plus que des frictions d'adolescents attardés, l'exploitation d'un pathos pas possible (...) peuvent les préparer, leurs mouchoirs.

 

 

Les extraits vidéo

 

 

 


Les Petits Mouchoirs Extrait 1
envoyé par toutlecine.









Les Petits Mouchoirs Extrait 4
envoyé par toutlecine.


 

 

Les  anecdotes

 

Grand absent du casting de son film «Les Petits Mouchoirs», Guillaume Canet a pourtant failli incarner le personnage d’Antoine, rôle finalement tenu par Laurent Lafitte.

 

Ptitsmouchoirs.jpg

 

Alors qu’il était en train d’écrire son film , Guillaume Canet pensait interpréter le personnage d’Antoine, un homme immature qui ne se remet pas d’une récente rupture. Pourtant, après avoir assisté au one-man show, Laurent LAFITTE, comme son nom l’indique, le réalisateur a finalement changé d’avis et engagé Laurent Lafitte  pour tenir le rôle, jugeant qu’il avait déjà suffisamment de travail avec la mise en scène du film. Un choix qui n’est pas tellement surprenant puisque le comédien avait interprété des petits rôles dans les deux premiers films réalisés par Guillaume Canet.

 





Invités: Guillaume Canet, Gilles Lellouche, Joël Dupuch à l'occasion de la sortie du film "Les petits mouchoirs" - Ma-Tvideo France3
Invités: Guillaume Canet, Gilles Lellouche, Joël Dupuch à l'occasion de la sortie du film   Les petits mouchoirs

 

 

  Web du film: http://www.lespetitsmouchoirs-lefilm.com/link

 

  sources: PremiereFR  /  site officiel film / AlloCiné


 

Comentar este post

¡Somos sociales!

Ultimos Posts