Overblog Seguir este blog
Edit post Administration Create my blog

FRANCOFOLIES de Abel Carballiño

FRANCOFOLIES de Abel Carballiño

Le blog des mordus de France, de français, de francophonie... Para los locos por Francia, el francés, la francophonie...


PONY PONY RUN RUN, une victoire de la musique...et des concerts

Publicado por Abel Carballiño activado 6 Abril 2010, 09:47am

Etiquetas: #Musique

 

 

 

 

 

Il n’en revient toujours pas ! Caché derrière ses grandes lunettes de soleil, le chanteur et bassiste des Pony Pony Run Run est bavard. Il s’appelle Gaëtan Réchin Lê Ky-Huong et répète en boucle le mot « cool » pour décrire ce qu’il a ressenti lorsque son groupe a décroché, le mois dernier, la Victoire de la musique du groupe révélation du public. « Je ne réalise toujours pas que nous ayons gagné. Ma mère m’a même félicité, je suis très content », ironise t-il.

Abasourdi par cette reconnaissance, ce grand garçon n’a pas pour autant pris la grosse tête. « Tout s’est passé très vite aux Victoires. Ton nom est cité, tu montes sur scène, tu fais ton discours, on te sert du champagne et tu enchaînes les interviewes. C’est difficile de vraiment réaliser… » Sensation musicale de l’année 2009, l’histoire des PPRR ressemble à un véritable conte de fées. Une aventure qui a commencé il y a quatre ans et demi sur les routes et qui porte enfin ses fruits.

Les Pony Pony Run Run, c’est avant tout une histoire de frangins. Amoureux de musique, Gaëtan et Amaël (le bassiste), natifs d’Angers, avaient un rêve : monter un groupe. Durant leurs études aux beaux-arts à Nantes, ils rencontrent Antonin Pierre, le claviériste. Le trio est formé, sur les routes dès 2005. Ils chantent en anglais, n’ont pas encore sorti d’album, mais qu’à cela ne tienne, ils veulent que leur talent soit reconnu. Après une centaine de dates en Europe sort en 2009 You Need Pony Pony Run Run, un premier disque mêlant la pop à l’électro, emmené par le tube Hey You. Si le groupe arrive à vivre de sa musique – « nous avons touché notre premier salaire en octobre dernier », précise Gaëtan – les débuts ont été difficiles.

 

 

Sans cesse en vadrouille

Il poursuit : « Quand on a commencé à tourner, on ne voulait pas sortir de disque. On était plus dans le contact avec le public. On avait enregistré un CD quatre titres qu’on distribuait nous même… C’était de la débrouille. Et puis, très vite, on a eu envie de chanter des titres que les gens puissent connaître. C’est comme ça qu’est né You Need Pony Pony Run Run»

Si les PPRR pouvaient être qualifiés de « groupe à minettes », les temps ont changé. « Grâce à notre Victoire de la musique, notre public a évolué. A nos débuts, il était composé à 90 % de filles qui avaient entre 16 et 25 ans. Ça me faisait même marrer quand elles nous criaient « je t’aime… » Aujourd’hui, nos fans sont plus âgés ».

Sans cesse sur les routes, Gaëtan vit en nomade. « Je n’ai pas d’appartement. Je squatte à droite à gauche, chez des potes. Je dors à l’hôtel. Mais c’est dur de se poser quelque part quand tu n’as pas deux semaines libres. Mais la bonne nouvelle, c’est que nous allons avoir un tour bus cet été, ça va être cool. » Et les PPRR, qui ont la vadrouille dans le sang, pensent déjà à un deuxième album. Avis aux amateurs puisque ce nouvel album « sera pop », certifie Gaëtan.

Comentar este post

¡Somos sociales!

Ultimos Posts