Overblog Seguir este blog
Edit post Administration Create my blog

FRANCOFOLIES de Abel Carballiño

FRANCOFOLIES de Abel Carballiño

Le blog des mordus de France, de français, de francophonie... Para los locos por Francia, el francés, la francophonie...


FESTIVAL DE CANNES 2010, 13 mai , 2º día

Publicado por Abel Carballiño activado 13 Mayo 2010, 16:14pm

Etiquetas: #CINE:FestivalCannes

 

 

 

 

 

  Les  films  en  compétition  aujourd'hui

RIZHAO  CHONGQING,  par  WANG  XIAOSHUAI 

  Un drame chinois en compétition

WNAGxIAO.jpg
Fan Bingbing, Wang Xiaoshuai - Conférence de presse - "Rizhao Chongqing"
Avec Rizhao Chongqing (Chongqing Blues), Wang Xiaoshuai est le premier réalisateur à entrer dans la Compétition du Festival. Le cinéaste chinois en lice pour la Palme d’or  est de retour sur la Croisette où il présente un film en Sélection Officielle pour la quatrième fois de sa carrière
Comme dans plusieurs de ses longs métrages, il témoigne des bouleversements de son pays. « Je suis souvent à la recherche de petites histoires emblématiques de la Chine contemporaine. Dans les journaux et sur Internet, je lis de nombreuses histoires de ce type : des faits divers tels que des prises d’otages ou des interventions de la police qui se terminent souvent de façon dramatique. Je trouve cela d’autant plus intéressant, car on a de la Chine l’image d’un pays plutôt paisible et sans danger. Ces histoires permettent de s’interroger sur les changements récents que la Chine a connu et deviennent un point de départ pour un film.»


TOURNÉE, par  MATHIEU  AMALRIC

TOURNEE_120x160_CANNES_BD.jpg

Mathieu Amalric et son équipe de strip-teaseuses ouvrent la compétition, dans la joie et la bonne humeur.

Mathieu Amalric et toute l'équipe du film Tournée, présenté aujourd'hui en Compétition, se sont exprimés en conférence de presse en début d'après-midi

 

 

MATHIEU  AMALRIC  a monté à de nombreuses reprises les marches du Palais des festivals, comme acteur, mais ce sera  sa toute première fois comme réalisateur.  TOURNÉE  est le quatrième long métrage de Mathieu Amalric. Tous ses films tirent un fil autobiographique. Dans Mange ta soupe, il évoque ses parents, dans Le Stade de Wimbledon, il filme la femme qu’il aimait (l’actrice Jeanne Balibar), et dans La Chose publique, commande d’Arte sur le thème Masculin/Féminin, il est question de rupture amoureuse.

 


Dans Tournée,AMALRIC joue le rôle principal et lui donne le nom de jeune fille de sa mère (Zand). Un personnage qu’il dit proche de son expérience des ces dernières années : un producteur de télévision à succès, qui a tout quitté pour refaire sa vie en Amérique et qui revient en France, avec une tournée de New Burlesque ! Des femmes peu vêtues se livrent à des performances scéniques, où le strip tease côtoie la jonglerie, le chant ou le piano. Pas de canon de beauté, ni de corps standard : les filles sont petites ou grandes, jeunes ou non, et souvent très rondes !

 

Tournée est aussi un hommage au cinéma. A Fellini, pour les rondeurs des femmes et la formidable affiche ! A Cassavetes pour la filiation entre Joachim Zand et Cosmo Vitelli de Meurtre d’un bookmaker chinois. Fasciné par la figure du producteur, Mathieu Amalric offre un rôle à  André S. Labarthe et Pierre Grimblat, et porte une moustache à la Paulo Branco.


 " Hors la loi de Rachid Bouchareb "

Lettre de Rachid Bouchareb

Rachid Bouchareb a écrit au Festival de Cannes. Voici les termes de sa lettre :

"Depuis trois semaines, une polémique précède la présentation à Cannes de mon film Hors La Loi, alors que ceux qui participent à cette polémique n'ont pas vu le film... Devant de telles passions et dans un souci d'apaisement, il m’apparaît important de rappeler deux choses :

- Hors la loi est un film de fiction, une saga qui raconte l’histoire  de trois frères algériens et de leur mère sur une période de plus de  trente-cinq ans, du milieu des années trente à l'indépendance de l'Algérie en 1962.

- Il faut qu’il soit possible que le cinéma aborde tous les sujets. Je le fais en cinéaste, avec ma sensibilité, sans obliger quiconque à la partager.  Après les projections, il sera temps que le débat public se déroule. Attaché comme je le suis à la liberté d’expression, il me paraît normal que certains puissent être en désaccord avec mon film, mais je souhaite  que ce désaccord s’exprime dans un cadre pacifique et dans la sérénité du débat d’idées.

Pour le monde entier, la France est une terre de liberté et je suis particulièrement fier d’y montrer mon film, dans le plus prestigieux des festivals. Je souhaite que cette projection se fasse dans le respect mutuel et dans un climat serein.
"

                   ......................................................................................

 

Ils ne sont pas nombreux à avoir vu le film Hors la loi , film par qui le scandale arrive . Laurent Weil, le critique cinéma de Canal+, fait partie de ceux-là. Selon lui, le film de Rachid Bouchareb sur la guerre d'Algérie ne suscite "aucun sentiment de malaise". 

La polémique porte sur les premières scènes du film qui évoquent les massacres de Sétif. Selon les détracteurs du film, dont le député UMP Lionnel Luca, Hors la loi occulterait la réalité historique, à savoir que les premiers massacres de la journée du 8 mai 1945 ont eu pour victimes des Européens. Lionnel Luca - qui n'a pas vu le film - se fonde sur un rapport du service historique de la Défense (un service de l'armée française), lequel a analysé une version du scénario.

"Le film commence au début du XXe siècle, raconte au point.fr Laurent Weil. Dans un village, on voit le père de Roschdy Zem être tué par des Français. Puis, on bascule quelques années plus tard, en 1945, à Sétif. Là, on voit Roschdy Zem dans une manifestation indépendantiste. Elle est réprimée par les forces de l'ordre. Il y a des morts des deux côtés. Aussi bien chez les musulmans que chez les Européens." Le monsieur cinéma de la chaîne cryptée ne comprend pas comment, à partir de telles images, certains s'étripent sur la responsabilité des massacres de Sétif. "Le film montre davantage les dissensions entre les mouvements politiques algériens que le ressentiment anti-colonial. En aucun cas, ce film ne peut inspirer un sentiment 'anti-français'", conclut-il.

L'article sur LE POINT.fr

 

 

 

 

 un certain regard:
O ESTRANHO CASO DE ANGELICA.
de Manoel  de  Oliveira

Deux ans après l’hommage qui lui a été rendu à l’occasion de son centenaire, le doyen du cinéma est de retour au Festival avec O Estranho caso de Angélica (L’Etrange affaire Angelica) présenté ce soir à 19h30 dans la Salle Debussy pour l'ouverture Un Certain Regard.

Manoel De Oliveira est tout sauf étranger à la Croisette. Depuis sa première venue en 1981 pour Francisca, présenté en Sélection parallèle, le réalisateur portugais a fait le déplacement près d’une quinzaine de fois. En 1999, il reçoit le prix du Jury pour A Carta (La Lettre) et en 2008, Michel Piccoli lui remet une Palme d’Or pour l’ensemble de sa carrière devant une salle enthousiaste.

 

O  Estranho caso de Angélica est une nouvelle occasion pour Manoel De Oliveira de faire équipe avec son petit fils, l’acteur Ricardo Trêpa, avec lequel il a déjà collaboré dix-huit fois. Ce dernier campe le rôle d’Isaac, jeune photographe de la ville de Régua. Un jour, Isaac est appelé par une famille pour réaliser le dernier portrait de leur fille Angélica, jeune mariée récemment décédée. Mais le jeune homme reste sans voix devant la beauté tranquille du cadavre d’Angélica. Et lorsqu’il la regarde à travers l’objectif de son appareil, elle semble reprendre vie pour lui seul. Le photographe ne tarde pas à tomber amoureux.

Manoel De Oliveira s’éloigne ici des adaptations littéraires qui ont fait sa renommée. Le projet, vieux de plus d’un demi-siècle, est basé sur un scénario original rédigé par le cinéaste en 1952 et adapté à l’époque présente.

 

 

SÉANCE SPÉCIALE :  DRAQUILA , de SABINA  GUZZANTI

Présenté aujourd’hui en ouverture des SÉANCES  SPÉCIALES (20 heures, Salle du Soixantième), le nouveau film-documentaire de SABINA GUZZANTI est un pamphlet à l’encontre de Silvio Berlusconi, accusé de récupération politique suite au tremblement de terre qui a touché l’Aquila, cité moyenne de la région des Abruzzes, le 6 avril 2009.

draquila.jpg

Sabina Guzzanti est un peu à l'Italie ce que  Michael Moore est aux États-Unis : une figure journalistique aussi bien respectée que contestée pour son attachement à faire la lumière sur les zones d'ombres de l’actualité. À l'image de son alter-ego américain, cette imitatrice spécialiste de la satire politique se plaît à décortiquer les jeux de pouvoir des puissants de son Italie natale. Et se dit prête à tout pour raconter la vérité, au nom de la liberté d'informer, quitte à générer la polémique. « La satire relève du droit à la liberté d'expression dans une démocratie », aime-t-elle préciser.

 

 

En 2005, elle avait largement défrayé la chronique en Italie avec le long métrage Viva Zapatero !, critique au vitriol de la censure exercée sur les médias par l'actuel chef du gouvernement italien, Silvio Berlusconi. Avec  DRAQUILA, L'ITALIE QUI TREMBLE , nouveau documentaire à charge et au titre évocateur (Draquila, jeu de mots avec Dracula), elle accuse cette fois le leader italien, au plus bas dans les sondages lorsque survient le séisme, d’avoir volontairement ralenti le relogement des sinistrés pour profiter politiquement de la catastrophe.

 En maintenant le film de Sabina Guzzanti à l’affiche malgré la polémique déclenchée au sein du gouvernement italien, le Festival de Cannes poursuit avec sa volonté d’accorder une place de choix aux documentaires d’actualité.

Lire aussi dans ce blog Le Festival de Cannes, boycotté par l'Italie

 

 

PRESENCES ATTENDUES A CANNES AUJOURD'HUI

Les personnalités attendues aujourd'hui sont: Alberto BARBERA, Kate BECKINSALE, Cate BLANCHETT, Sandrine BONNAIRE, Stephane BRIZE, Josh BROLIN, Tim BURTON, Guillaume CANET, Claudia CARDINALE, Emmanuel CARRERE, Monia CHOKRI, Miranda COLCLASURE, Russell CROWE, Mireille DARC, Benicio DEL TORO, Claire DENIS, Alexandre DESPLAT, Arielle DOMBASLE, Michael DOUGLAS, Victor ERICE, Bingbing FAN, Patrick FERLA, Saverio FERRAGINA, Gael GARCIA BERNAL, Melody GARDOT, Julie GAYET, Luminita GHEORGHIU, Laurent GREGOIRE, Edward HOGG, William HURT, Do-Youn JEON, Shekhar KAPUR, Huan-Ru KE, Liya KEBEDE, Dong Ho KIM, Shia LABEOUF, Diane LANE, Franck LANGELLA, Jung-Jae LEE, Ling-Yu LI, Aïssa MAIGA, Linda MARRACCINI,  Giovanna MEZZOGIORNO, Carey MULLIGAN, Damien ODOUL, Hannah OLIVENNES, Vincent  PEREZ, Olivier RABOURDIN, Niels SCHNEIDER, Kristin SCOTT THOMAS, Lea SEYDOUX, Mark STRONG, Clara VODA, Max VON SYDOW, Xueqi WANG, Yuh-Jung YOUN, Elsa ZYLBERSTEIN.

 

 

 

  GAEL.jpg

Gael García Bernal, président du jury de la Caméra d'Or.  Gael a fait sa grande entrée au Festival après une apparition sur les marches hier soir lors de l'ouverture, et d'après les photos, son discours a oscillé entre propos combatifs et fous rires !

 

 

Trois heures, trois looks pour Kate Beckinsale !


  •  

Trois-heures-trois-looks-pour-Kate-Beckinsale- diaporama Actrice plutôt du genre discrète, qu'on voit rarement sur les tapis rouges ou dans les soirées hollywoodiennes branchées. Non, elle mène sa carrière sans chichis ni besoin de reconnaissance !

Et Kate a eu l'honneur d'être désignée membre du jury de ce 63 Festival du film de Cannes, aux côtés de l'excentrique président Tim Burton! Hier, c'était un grand jour pour l'ouverture du festival, et pour ses trois apparitions publiques en quelques heures, elle a opté pour trois tenues complètement différentes. Robe mauve simple mais originale signée Dior pour le photo call de présentation du jury, puis une majestueuse robe de soirée en tulle bleu ciel Marchesa pour la cérémonie d'ouverture officielle, avant de terminer la soirée avec une robe boule argentée électrisante pour le dîner qui a clôturé l'ouverture du festival.   Trois heures, trois looks pour Kate Beckinsale... Lequel préférez- vous ?

 

Les actrices françaises, glamour sur tapis rouge !

Les-actrices-francaises-glamour-sur-tapis-rouge-_reference.jpg

Hollywood est un peu aux abonnés absents du 63e Festival de Cannes avec très peu de films en compétition, alors les Français en profitent ! Les Françaises en l'occurrence, avec une pléiade de comédiennes et célébrités qui a monté les marches du Palais des Festivals ce soir, pour la cérémonie d'ouverture. Et nos Frenchies peuvent se targuer de rivaliser d'élégance avec les actrices hollywoodiennes dans le vent

 

AÏSSA  MAÏGA, ELSA ZYLBERSTEIN, FRÉDÉRIQUE BEL, SARAH FORESTIER, JULIE GAYET... Autant de comédiennes de talent qui ont montré que les Françaises sont les reines en matière de classe ! Tenues originales ou plus classiques, couleurs flashy ou plus sobres, elles ont toutes rivalisé avec les stars des tapis rouges que sont les Hollywoodiennes avec brio !

Alors que pensez-vous de nos actrices nationales ? Représentent-elles bien l'élégance à la française ?

 

 

 

   LA  PHRASE  DU  JOUR

 

   "J'ai eu envie de créer du désordre, de la désobéissance, et de la politique sans pour autant délivrer un message particulier."

                                                                               Mathieu Amalric

  

 

 

 

 

 


DES PETITES HISTOIRES ... DE CANNES, UNE PAR JOUR

Des petites histoires de...Cannes est une série d’animation et d’information pour raconter de façon impertinente et drôle, les coulisses du Festival… de Cannes !
Anne Jaffrennou, Joris Clerté et  Christian Janicot travaillent ensemble depuis de  nombreuses années sur des films d‘animation. Avec Des petites histoires de… ils ont eu envie
de raconter en une minute ce que pense l’Homme depuis que l'Homme est homme…

  une petite histoire de la montée des marches \"\"

 



Comentar este post

¡Somos sociales!

Ultimos Posts