Overblog Seguir este blog
Edit post Administration Create my blog

FRANCOFOLIES de Abel Carballiño

FRANCOFOLIES de Abel Carballiño

Le blog des mordus de France, de français, de francophonie... Para los locos por Francia, el francés, la francophonie...


Joe Dassin, 30 ans après

Publicado por Abel Carballiño activado 29 Agosto 2010, 01:16am

Etiquetas: #Musique

JoeDassin2.jpg


Un spectacle est en préparation sur le chanteur, toujours aussi populaire 30 ans après sa mort le 20 août 1980.

L'un des deux fils de Joe Dassin, Julien, qui n'avait que six mois quand son père fut foudroyé par une attaque à 41 ans, veille depuis quelques années à sa mémoire.

 

JoeDassin.jpg

Joe Dassin en 1979 à Moscou, à l'hôtel Cosmos. AFP / STF



C'est ainsi qu'un spectacle va être donné à Paris à partir du 1er octobre au Grand Rex. Une tournée hexagonale, avec des passages par Bruxelles et Genève, suivra dès le 17 novembre.
Pour Julien Dassin, l'exercice n'est pas inédit. Il a déjà été à l'initiative d'une comédie musicale créée à l'automne 2006 et baptisée "Joe Dassin, la grande fête musicale", présentée en Amérique du Nord, principalement au Canada avec quelques dates aux Etats-Unis, dont New York et Los Angeles.

Près de quatre ans plus tard, pour le trentième anniversaire de la disparition brutale de l'interprète de "Champs-Elysées", le fils cadet de Joe Dassin tente l'aventure à Paris. Intitulée "Joe Dassin, il était une fois", cette nouvelle comédie musicale, mise en scène par Christophe Barratier, réalisateur du film à succès "Les Choristes", relate la vie du chanteur franco-américain, de son enfance aux Etats-Unis où il est né (le 5 novembre 1938 à New York), à l'Europe où il a connu le succès.

 

« Il était une fois Joe Dassin » est un spectacle qui dresse le portrait en musique d’une des légendes les plus marquantes de son époque. Crée à l’occasion du 30ème anniversaire de la disparition de Joe DASSIN, ce spectacle de grande envergure donne l’occasion de redécouvrir ses plus grandes chansons interprétées par la troupe des 10 chanteurs entourés de nombreux musiciens. Entre joie et émotion, l’ombre de Joe Dassin planera sur la scène tout au long du spectacle par un dispositif scénographique particulièrement créatif, l’emploi de projections vidéo innovantes et de nombreux documents inédits. Plus que jamais, force est de constater que l’oeuvre de JOE DASSIN traverse toutes les générations grâce à ses merveilleuses chansons qui restent ancrées dans la mémoire collective. Le premier extrait choisi est le titre « Il était une fois nous deux » disponible en clip, déjà un tube !

 

"Le spectacle va tâcher de percer les mystères de Joe Dassin, en donnant des points de repère sur sa carrière, mais aussi sur l'homme. La grande difficulté que nous avons rencontrée, c'est qu'il était extrêmement pudique. Il a toujours gardé une étanchéité très forte entre sa carrière et sa vie privée. Il a donc fallu se documenter pour trouver l'histoire", indique Christophe Barratier, cité par l'AFP.

Plus de trente chansons, toutes tirées du répertoire de Joe Dassin, et des documents inédits doivent être présentés. Julien Dassin sera présent sur scène parmi un groupe de dix chanteurs, faisant office de guide tout au long de la vie de l'artiste. Certaines chansons doivent être interprétées dans leur version d'origine, d'autres seront réorchestrées. Par moments, les premières paroles seront entonnées par la voix de Joe Dassin, avant que la troupe ne prenne le relais. Le chanteur sera également présent par le biais de projections vidéo, mais aucun chanteur n'interprétera son rôle. "Il fallait éviter de tomber dans le ridicule, en trouvant une espèce de sosie. J'ai préféré l'évoquer, à travers des films jamais vus. Il valait mieux que ce soit lui qui s'exprime, même peu, plutôt que de faire une imitation", a plaidé le metteur en scène du spectacle.
JoeDassin3.jpg

 

Joe Dassin en quelques dates et chansons...


Joe Dassin, né le 5 novembre 1938 à New York, était le fils du réalisateur américain Jules Dassin (1911-2008) et de la violoniste hongroise Béatrice Launer (1916-2005).

Sa carrière fut courte -environ 15 ans- puisque brutalement interrompue par une crise cardiaque le 20 août 1980 à Tahiti... Avec ses yeux clairs, son sourire lumineux, son costume blanc, son élégance folle et son charisme, Joe Dassin a marqué durablement le public français -et pas seulement, tant par sa personnalité que par sa voix chaleureuse et un grand nombre de succès intemporels. Selon Thierry Said, représentant des intérêts de Joe Dassin auprès de ses enfants, ses albums se sont écoulés à plus de 35 millions d'exemplaires dans le monde.

Si ses premiers titres, tels que "Je change un peu de vent" (1964) ne connaissent pas le succès, tout change dès l'année suivante avec "Guantanamera", adaptation d'une chanson cubaine. Si Joe Dassin reprendra également des titres anglo-saxons, il se concentrera de plus en plus sur la variété française.

En 1966, la chanson "Bip Bip" le propulse sur le devant de la scène. Dès lors, il enchaîne les albums, au rythme d'un par an en moyenne, jusqu'à sa mort. Les tubes se succèdent: "Les Dalton" (1967), "Siffler sur la colline" (1968). Joe Dassin assure bientôt la première partie de la tournée de Salvatore Adamo.

En 1969, le chanteur franco-américain se produit pour la première fois à l'Olympia, symbole de consécration pour un artiste. La même année, il interprète "Les Champs-Elysées" et reçoit le Grand Prix du disque de l'académie Charles-Cros, ainsi qu'un grand succès public en Allemagne.

Dans le même temps, il écrit ou compose des chansons pour ses amis, parmi lesquels Carlos ("Big Bisou", "Señor Météo"...), Gigliola Cinquetti ("Le bateau-mouche"), France Gall ("Bébé requin") ou Melina Mercouri, sa belle-mère ("Je suis grecque").

En dehors des succès "L'Amérique", "La fleur aux dents" (1971) ou la reprise de "Cécilia" (1970), tube de Simon and Garfunkel, la première moitié des années 1970 s'apparente à "un passage à vide", relate Gilles Verlant dans "L'Odyssée de la chanson française" (Editions Hors-Collection).

En 1975, la carrière de Joe Dassin rebondit avec ce qui demeurera son plus grand succès, "L'été indien", co-signé par l'Italien Toto Cutugno ainsi que les paroliers Pierre Delanoë et Claude Lemesle (ces derniers ont signé l'essentiel des textes de ses chansons), ainsi que la ballade mélancolique "Et si tu n'existais pas" et "Ca va pas changer le monde".

Le dernier album publié de son vivant, "Blue Country" (1979), enregistré avec Tony Joe White et Eric Clapton notamment, le voit s'orienter vers un registre teinté de blues, ce qui "contraste avec son image de chanteur populaire", rappelle Gilles Verlant.

Joe Dassin savait que son coeur était malade. Il avait déjà été victime d'un infarctus en 1969. Malgré les avertissements de ses médecins, il n'a pas ralenti le rythme de ses activités artistiques. Le 20 août 1980, à midi 30, il est terrassé par un infarctus du myocarde alors qu'il déjeunait au restaurant avec sa famille et ses amis, en vacances à Papeete. Il sera inhumé à Hollywood. Joe Dassin, marié à deux reprises, a laissé deux fils, Jonathan, né en septembre 1978, et Julien, né en mars 1980. Un premier enfant, Joshua, né en 1969, ne survécut que cinq jours. Christine Delvaux, seconde épouse de Joe Dassin et mère de Jonathan et Julien, est morte en décembre 1995.

 

 

Clip L'été indien




Les Champs Elysées, soustitrée par Juanfrance, ma chanson favorite de Joe Dassin.
Sources: France2, Dailymotion, Youtube, Juanfrancekaraoke  et sources personnelles

Comentar este post

¡Somos sociales!

Ultimos Posts