Overblog Seguir este blog
Edit post Administration Create my blog

FRANCOFOLIES de Abel Carballiño

FRANCOFOLIES de Abel Carballiño

Le blog des mordus de France, de français, de francophonie... Para los locos por Francia, el francés, la francophonie...


Les Victoires de la Musique 2017. Le palmarès, les vidéos.

Publicado por Abel Carballiño activado 12 Febrero 2017, 13:12pm

Etiquetas: #Victoires de la Musique, #Musique

Les Victoires de la Musique 2017. Le palmarès, les vidéos.

ARTISTE  MASCULIN :   RENAUD

 

Mister Renard est mort, Renaud « Est toujours debout…remis sur pieds… ressuscité ». C’est l’écriture qui l’a sorti du comptoir « Ecrire et faire vivre les mots…Ca vous rend libre comme l’oiseau » chante t’il dans ce seizième album studio. 

Il y avait bien eu Molly Malone – Ballade irlandaise en 2009 -, mais cela faisait dix ans qu’il n’y avait pas eu de nouveaux mots de Renaud. Il se disait à sec, se pensait un chanteur oublié. Certes il y avait toujours les témoignages d’amour du public, qui lui disait sans cesse « On a besoin de toi » qui l’ont aidé à remettre la machine en route. Mais c’est surtout Grand Corps Malade avec  son concept album « Il nous restera ça », qui lui a remis le doigt dans l’encrier. Les attentats de Paris « Hyper Casher » et « J’ai embrassé un flic »  pour le Renaud engagé, « Héloïse » ou « Petit bonhomme » pour le père ou le grand père tendre.

Les thèmes étaient là, l’envie retrouvée  aussi et une douzaine de chansons sont nées en deux semaines. Presqu’une thérapie. Résultat plus de 700 000 exemplaires écoulés, ce qui en fait le plus gros vendeur de 2016, et une tournée énorme en cours. Treize nominations aux Victoires de la Musique, cinq remportées dont trois  en 2003 et une d’honneur en 2001. La collection est loin d’être finie… Renaud (retour) gagnant !!

 

 

ARTISTE  FEMININE  :  JAIN

L’an passé Jain était nommée dans la catégorie Album révélation, et accompagnée de ses parents, une fois la cérémonie achevée elle dansait avec joie et légèreté se prêtant volontiers aux nombreux selfies. Se doutait-elle de tout ce qui l’attendait encore ? Double disque de platine, une tournée triomphale, et record (3) de nominations pour ces 32èmes Victoires de la Musique ?

« Zanaka est une ode à l’espoir et qu’est-ce que vous m’en donnez en retour ! » écrit-elle sur son site ou encore « Zanaka est sorti il y a moins d’un an, vous avez changé ma vie ».

Jain avec sa pop joyeuse inspirée des rythmes du monde, son sens de l’image, sa spontanéité va bien au-delà des tubes immédiats qu’elle sait, épaulée de Yodelice, créer.

A elle seule, elle est un genre entre Otis Redding et Radiohead, dans ce sens sans arrogance ni peurs elle est une enfant de ce siècle.

 

 

CLIP : JAIN , " Makeba "

Soyons honnête, le clip de « Come » fut un choc et permit de découvrir le talent de Jain qui prend tant de soin à travailler le versant image de sa musique.

Le duo Greg et Lio à savoir Grégory Ohrel et Lionel Hirlé qui se sont connus à l’école ESRA, récidive et la cohérence a du bon. Dans ce clip, Jain quitte parfois sa déjà fameuse robe noire à col claudine et met à l’honneur l’Afrique du Sud, pays de Myriam Makeba : « Ses chansons m’ont toujours suivie à travers les pays où j’habitais, par sa force et sa voix, elle est devenue pour moi un symbole ». 

Une Afrique du Sud chaude, vivante, multiple avec ses danseurs de Pantsula, ses street artist et ses fanfares. Dans ce clip aux mille prises on y voit aussi les dessins qu’elle affectionne y compris sur scène et que ne renierait pas Keith Haring.

 

ALBUM RÉVÉLATION :  RADIO  ELVIS  " Les conquêtes "

 

Albert Camus, Arthur Rimbaud, Jack London, Pierre Loti font partie du panthéon de Radio Elvis. Pierre Guénard, Manu Ralambo et Colin Russeil ont enfanté en trois ans ce premier album où est mise en exergue cette énigmatique citation d’Antoine de Saint Exupéry qui les synthétise sans doute : « Seul l’Esprit, s’il souffle sur la glaise, peut créer l’Homme ».

Mais ne nous y trompons pas, si l’amour du verbe, et le choc des mots sont bien présents, c’est d’un groupe de Rock dont on parle. « Quelque chose existe » (paroles extraites du titre « Solarium ») résonne comme un mantra sur scène, où l’énergie du trio est intense.

Chaque concert est l’occasion de partir en quête de nouveaux publics, de nouveaux défis, de nouvelles idées. L’émerveillement faisant place à l’assurance ou vice versa. Bien sûr plane l’ombre de Dominique A ou de Bashung, mais c’est aussi à Arcade Fire que l’on pense.

 

 

 

 

CHANSON ORIGINALE : VIANNEY  , "Je m'en vais"

C’est avec ces mots tout en allitération sur un piano grave avant les cordes grandioses « J’ai troqué mes cliques et mes claques » que l’on découvre le Vianney nouveau et aussitôt le charme réopère. On retrouve un ami, un confident, un complice. Vianney semble bien avoir pris un abonnement pour les Victoires : nommé en 2015 dans la catégorie album révélation, lauréat de la catégorie reine artiste masculin l’an passé.

Ce titre est à l’image du reste de l’album, pas franchement gai, pas franchement triste, il traite d’une rupture inévitable, nécessaire pour mieux se reconstruire. « Au diable toi et tes apôtres » est après « Mais t’es où ? Pas là… » en passe de devenir à nouveau une locution du langage usuel. 

 

 

REVELATION SCÈNE :  L.E.J.  (lire Elijay )

Lucie, Elisa et Juliette sont Elijay qui s’écrit L.E.J.  Elles sont toutes les trois nées en 1993 et se connaissent depuis 22 ans. L. et E. ont fait la maîtrise de Radio France et ont l’habitude du partage vocal. J. au violoncelle était au conservatoire de Saint-Denis où elles habitent toutes et qu’elles mettent à l’honneur avec une reprise - où elles rajoutent du texte - de NTM «  La Seine Saint-Denis, c’est de la bombe BB ».

 

 

CONCERT OU SPECTACLE MUSICAL:

Ibrahim MAALOUF, " Red and Black light "

Orient, slave, celte tout passe dans la trompette à quatre pistons de « Ibe », faisant foin des chapelles il brasse pop, rock, jazz et assure des shows dignes d’une rock star (sa reprise de « We will rock you !!)

Il y a 10 ans, Ibrahim Maalouf montait pour la première fois sur scène en solo au New Morning.  Un millier de concerts et des dizaines de pays traversés plus tard, il fête, avant un break annoncé, cette décennie de  live à travers une tournée comptant pour la première fois une douzaine de Zénith et pléthore de festivals. Sur scène rien n’est feint tout est fin et son humanité immense, jouant avec les foules il fait de chacun un auditeur unique. Un coffret regroupe son histoire récente et « True Sorry », son tube, a encore de beaux jours devant lui.

Il est le seul artiste à avoir obtenu des Victoires à la fois en jazz et en variété, impressionnant pour de la musique instrumentale.

 

 

ALBUM DE CHANSONS :

BENJAMIN BIOLAY  " Palermo Hollywood "

Après la parenthèse Trenet, retour à la création pure pour Biolay avec ce septième album studio imaginé et enfanté en partie à Buenos Aires. « Le bon air » d’Argentine a revigoré un Biolay qui s’avouait plein de larmes. Les prémices de ce « Palermo Hollywood » sont à aller chercher  dans « La superbe » (Album de l’année en 2010) dans le morceau intitulé… « Buenos Aires » où il chantait déjà : «  Je suis si bien, suis si bien ici, que je ne veux plus rentrer à Paris ».

Son goût de l’Argentine vient peut-être de son amour avoué pour la joueuse de tennis Gabriela Sabatini ou plus simplement que « les filles sont belles,  les filles sont libres » à l’image de Sofia Wilhelmi qui enflamme ce titre « Palermo Queens ».

Cordes, cuivres, sonorités latines (Charango, bandonéon en tête) et inspiration très « Ennio Morricone » habillent et s’enchevêtrent à qui mieux mieux sur ce Biolay nouveau qui innove encore et toujours. « Miss miss » et sa rime osée avec 8°6 restent un des moments les plus addictifs de l’année. Cet « Audio Pelicula » comme il le définit est presque joyeux, dansant parfois, émouvant toujours.

 

 

ALBUM  ROCK :  LOUISE ATTAQUE   " Anomalie "

Gaëtan Roussel, Robin Feix, Arnaud Samuel sont Louise Attaque depuis le départ du batteur Alexandre Margraff. Le premier album, vendu pour rappel à presqu’à trois millions d’exemplaires, fêtera en avril ses 20 ans. Le précédent « A plus tard crocodile » a 12 ans et, mis à part  l’inédit « Du monde tout autour » pour le best of de 2011, rien, nada. 

On les croyait éteint. Mais comme leur amour est (la preuve) éternel et pas artificiel, l’envie de continuer à écrire l’histoire s’est fait tout naturellement. Le violon est toujours au centre du son des Louise, même si peut-être plus doux. 

 

 

 

ALBUM DE MUSIQUES URBAINES:

JUL   "My world"

Adoubé par Soprano ou Alonzo, Jul remet Marseille sur la carte du rap. Qu’on l’adule ou le dédaigne, il affole tous les chiffres. Onze albums dont quatre gratuits depuis février 2014. Plus fort encore, trois entre décembre 2015 et décembre 2016 pour un total de… Soixante-deux titres écrits !!

Les trois derniers tous classés numéro 1 et qui atteignent au cumul le million de ventes. Tournis côté clip également : « Mon bijou » atteint 46 millions de vues en 6 mois, « Tchikita » 97 millions en 4 mois. « Wesh alors » fait 58 millions en… 3 semaines, pour 600 millions de vues cumulées sur Youtube. Et cerise sur le gâteau il est, avec un record de 600 millions (à nouveau) l’artiste le plus streamé de l’année. « Ovni » est certes le nom du dernier album mais c’est aussi le surnom que lui donnent ses potes « parce que j’écris tous les jours » dit-il. 

 

 

ALBUM DE MUSIQUES DU MONDE

CALYPSO ROSE : "Far from home"

Voilà une histoire de résurrection comme on les aime, un peu à la façon d’un Compay Segundo ou de Cesaria Evora, voici à nouveau sous les feux de la rampe une artiste d’exception qui se fit connaître dans les années 70. Calypso Rose fut la première femme à remporter le titre de reine du Calypso.

Le Calypso est une musique de carnaval originaire de Trinidad et Tobago popularisé aux Etats–Unis par Harry Belafonte et surtout par les Andrews Sisters avec le fameux « Rum and Coca cola ».

Trois arrêts cardiaques et deux cancers plus tard, à 76 ans elle pétille sur scène, grand sourire et rythme dans la peau. C’est à Manu Chao que l’on doit cette redécouverte, il a même mis sa patte artistique pour l’aider à reconquérir le monde. Chapeau Rose.

 

 

ALBUM DE MUSIQUES ELECTRONIQUES OU DANCE

KUNGS  : " Layers "

Plus il postait ses mixes sur Youtube plus sa notoriété grandissait, il fallait bien que Valentin Brunel se trouve un nom. Un jour il tape gentleman sur un site de traduction… C’est le letton qui gagna. Ainsi est né Kungs.

A 20 ans le producteur, devenu DJ marche sur les traces de David Guetta qui lui a offert des premières parties. « This girl » est un titre du début des années 2000 d’un groupe australien « Cookin’ on 3 burners », qui ne s’attendait sans doute pas en passant entre ses doigts à être numéro 1 dans 40 pays et certifié 14 fois disque de diamant ni frôler les 500 millions de streams !!!

Comentar este post

¡Somos sociales!

Ultimos Posts