Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FRANCOFOLIES de Abel Carballiño

FRANCOFOLIES de Abel Carballiño

Le blog des mordus de France, de français, de francophonie... Para los locos por Francia, el francés, la francophonie...


TIKEN JAH FAKOLY, chanson et compromis pour Afrique

Publié par Abel Carballiño sur 26 Février 2012, 02:27am

Catégories : #Musique

 

 

 

TikenJahFakoli1.jpg

 

 

 

 

 


Doumbia Moussa Fakoly est né le 23 juin 1968 à Odienné au nord-ouest de la Côte d'Ivoire. Bien qu'issu d'une famille de forgerons, Fakoly découvre assez tôt la musique reggae et monte son premier groupe, Djelys, en 1987. Il réussit peu à peu à se faire connaître au niveau régional puis national avec ses concerts.

En 1998, il monte pour la première fois sur scène en Europe, à Paris. En 2003, il est invité par le festival Musiques Métisses (Angoulême), où il revient en 2005.

 

Depuis 2003, Tiken Jah Fakoly vit exilé au Mali suite à des menaces de mort.

 


Il obtient la Victoire de la musique en 2003 dans la catégorie album Reggae/Ragga/World pour l'album Françafrique.

En 2002 et 2005, il chante lors de la Fête de l'Humanité. Lors de l'édition 2008, 50 000 personnes l'ont suivi sur la grande scène du parc de La Courneuve. Il participe au rock dans tous ses états à Evreux en 2005.

Lors d'un festival de rap à Dakar, Sénégal en décembre 2007, Fakoly demande entre autres au président Wade de « quitter le pouvoir s'il aime le Sénégal », il parle aussi du danger que court le pays. Fakoly est déclaré persona non grata au Sénégal suite à ses déclarations jugées « fracassantes, insolentes et discourtoises » par le gouvernement sénégalais. Un arrêté d'entrée et de sortie du territoire sénégalais a été pris par le ministre de l'Intérieur. Fakoly quitte le pays le lendemain.


TikenJahFakoli2.jpg

 

En 2010 sort l'album African Revolution. En raison des évènements politiques en Côte d'Ivoire et en Tunisie, Tiken Jah lance une semaine de solidarité à Paris du 13 au 18 juin 2011.

Tiken Jah Fakoly joue une musique pour « éveiller les consciences ». Les paroles de ses chansons parlent de beaucoup d'injustices que subit la population de son pays d'origine, mais aussi et surtout du peuple africain. Par « musique qui éveille les consciences », Tiken Jah Fakoly explique que les peuples qui vivent sous l'oppression sont des humains au même titre que les autres, qu'ils ont les mêmes droits que tout être humain et qu'ils ont leurs cultures et leurs valeurs.

Il voudrait que la dette des pays africains soit annulée et il est pour le mouvement altermondialiste. Il a aussi participé à des manifestations anti-G8. Fakoly est un des auteurs de l'album Drop the Debt (2003), au profit de l'organisation altermondialiste ATTAC et African Consciences.

Tiken Jah Fakoly dénonce le colonialisme et la néo-colonisation 5:

«  Après l'abolition de l'esclavage
Ils ont créé la colonisation
Lorsque l'on a trouvé la solution,
Ils ont créé la coopération
Comme on dénonce cette situation.
Ils ont créé la mondialisation.
Et sans expliquer la mondialisation,
C'est Babylone qui nous exploite »

Il est également sensible au problème des armes en Afrique, du pillage de ses richesses et des soutiens occidentaux à la dictature.

«  La politique France Africa
C'est du blaguer tuer
[...]
Ils nous vendent des armes
Pendant que nous nous battons,
Ils pillent nos richesses
Et se disent être surpris de voir l'Afrique toujours en guerre.
Ils ont brûlé le Congo
Enflammé l'Angola.
Ils ont ruiné le Gabon
Ils ont brûlé Kinshasa
[...]

Ils cautionnent la dictature
Tout ça pour nous affamer. »

L'expression "blaguer tuer" signifie, selon l'auteur : « On nous blague veut dire qu'on fait comme si on nous aimait et pourtant d'un autre côté on nous massacre, on nous tue. Par exemple l'armée française, venue soi-disant pour protéger la communauté internationale, est en Côte d'Ivoire simplement pour protéger les intérêts français ».

Le thème de Babylone, qui, dans la culture reggae et rastafari, désigne l'occident matérialiste, est également un thème récurrent des chansons de Tiken Jah Fakoly:

«  Dans ce monde où le système a rendu le pauvre impuissant et muet
Oui partout dans ce monde, la loi décidée par les hors-la-loi
Ce monde de capital où la moralité n'est plus capitale
[...] Je suis fatigué, oh mon dieu
Délivre tes enfants des mains de Babylone »

Fakoly dénonce aussi les hommes politiques d'Afrique « complices de Babylone pour nous arnaquer »

Le chanteur est aussi préoccupé par les régimes africains corrompus : dans la chanson Le balayeur balayé, il est fait référence au putsch militaire en Côte d’Ivoire du général Robert Gueï, qui déclarait : « Nous sommes venus balayer la maison ». Gueï fut chassé par des manifestations en 2000, après son refus de reconnaître la victoire électorale de son adversaire Laurent Gbagbo. Cependant, il s'est distancié de Gbagbo peu après. En résulte des menaces sérieuses, causes de son exil au Mali : certains de ses proches ont été assassinés par des partisans de Gbagbo.

D'autres chansons comme On a tout compris évoquent aussi la corruption et l'exploitation de la population par les hommes politiques en Afrique.




 

Voici  quelques chansons



 



Ils ont partagé le monde, plus rien ne m'étonne !

Plus rien ne m'étonne !
Plus rien ne m'étonne !

Si tu me laisses la Tchétchénie,
Moi je te laisse l'Arménie
Si tu me laisse l'afghanistan
Moi je te laisses le Pakistan
Si tu ne quittes pas Haïti,
Moi je t'embarque pour Bangui
Si tu m'aides à bombarder l'Irak
Moi je t'arrange le Kurdistan.

Si tu me laisses l'uranium,
Moi je te laisse l'aluminium
Si tu me laisse tes gisements,
Moi je t'aides à chasser les Talibans
Si tu me donnes beaucoup de blé,
Moi je fais la guerre à tes côtés
Si tu me laisses extraire ton or,
Moi je t'aides à mettre le général dehors.

Ils ont partagé Africa, sans nous consulter
Il s'étonnent que nous soyons désunis.
Une partie de l'empire Maldingue
Se trouva chez les Wollofs.
Une partie de l'empire Mossi,
Se trouva dans le Ghana.
Une partie de l'empire Soussou,
Se trouva dans l'empire Maldingue.
Une partie de l'empire Maldingue,
Se trouva chez les Mossi.

Ils ont partagé Africa, sans nous consulter !
Sans nous demander !
Sans nous aviser !

Ils ont partagé le monde, plus rien ne m'étonne !
Plus rien ne m'étonne !
Plus rien ne m'étonne !



 

 

La paix, l'union et la solidarité en Côte D'Ivoire

Ca va aller...

Quand ça commençait, on s'est dit c'est un petit bangbang

Qu'on a même négligé, maintenant c'est gâté

Notre pays qui avait tous un fils unis

Aujourd'hui est réduit à faire conflit ti-bo

 

[Refrain]

Oh ça va aller Oh

L'union fait la force

Oh ça va aller Oh

L'union fait la force

[...]

 

 

 

 

 



Je ne veux pas ton pouvoir,
Pas besoin de l’avoir
Je ne suis pas ton miroir,
Mais ton cauchemar
Je ne veux pas de ta gloire,
Je vis de l’espoir
Je ne veux pas ton pouvoir,
Voila mon histoire

Je suis comme un enfant,
Naïf et sans limite
Comme tu as déjà vu,
Et ton regard est décevant
Tu cours après le temps
Mais le temps passe vite
Moi je suis la je marche
Et je vis le moment présent
J’ai voulu que la vie moi aussi
Des montagnes souvent
Mais les mienne sont des pierres
Et les tienne sont d’argent

Je ne veux pas ton pouvoir,
Pas besoin de l’avoir
Je ne suis pas ton miroir,
Mais ton cauchemar
Je ne veux pas de ta gloire,
Je vis de l’espoir
Je ne veux pas ton pouvoir
Voila mon histoire

Je me nourris du pain,
Du rire et du soleil
Toi tu donnes des autres
Et n’en finit pas de conclure
Des que je tends la main
Des que je tends l’oreille
J’ai trouvé des trésors
Que tu ne peux pas attraper

J’ai voulu que la vie moi aussi
Des montagnes souvent
Mais les mienne sont de miel
Et les tienne sont d’argent


Je ne veux pas ton pouvoir,
Pas besoin de l’avoir
Je ne suis pas ton miroir
Mais ton cauchemar
Je ne veux pas de ta gloire
Je vis de l’espoir
Je ne veux pas ton pouvoir
Voila mon histoire


Si tu pouvais t’arrêter
Sur le coté de la route
Si tu pouvais t’arrêter
Tu le comprendrais sans doute

Le pouvoir et le bonheur
Ne sont ni frère ni cousins
Je n’irai pas n'ai pas peur
Me servir dans ton jardin

Je ne veux pas ton pouvoir,
Pas besoin de l’avoir
Je ne suis pas ton miroir
Mais ton cauchemar
Je ne veux pas de ta gloire
Je vis de l’espoir
Je ne veux pas ton pouvoir
Voila mon histoire

Je ne veux pas ton pouvoir,
Pas besoin de l’avoir
Je ne suis pas ton miroir
Mais ton cauchemar
Je ne veux pas de ta gloire
Je vis de l’espoir
Je ne veux pas ton pouvoir
Voila mon histoire

 

 

 

 

 





 

 

 

 

 

 

 

 

Réveillez-vous ! La politique France Africa C'est du blaguer tuer Blaguer tuer La politique Amérique Africa C'est du blaguer et tuer Blaguer et tuer La politique France Africa C'est du blaguer tuer Blaguer tuer La politique Amérique Africa C'est du blaguer et tuer Blaguer et tuer Ils nous vendent des armes Pendant que nous nous battons Ils pillent nos richesses Et se disent être surpris de voir L'Afrique toujours en guerre Ils ont brûlé le Congo Enflammé l'Angola Ils ont ruiné le Gabon Ils ont brûlé Kinshasa La politique France Africa C'est du blaguer tuer Blaguer tuer La politique Amérique Africa C'est du blaguer et tuer Blaguer et tuer La politique France Africa C'est du blaguer tuer Blaguer tuer La politique Amérique Africa C'est du blaguer et tuer Blaguer et tuer Ils cautionnent la dictature Tout ça pour nous affamer Ils pillent nos richesses Pour nous enterrer vivants Ils ont brûlé le Congo Enflammé l'Angola Ils ont brûlé Kinshasa Ils ont brûlé le Rwanda La politique France Africa C'est du blaguer tuer Blaguer tuer La politique Amérique Africa C'est du blaguer et tuer Blaguer et tuer La politique France Africa C'est du blaguer tuer Blaguer tuer La politique Amérique Africa C'est du blaguer et tuer Blaguer et tuer Réveillez-vous ! Blaguer tuer Babylone est très habile Blaguer tuer vigilance et résistance O'ka Sierra Leone déniou boro tégué Ka Libéria déniou mutilés O'ka Angola déniou boro tégué O'ka Sierra Leone déniou boro tégué La politique France Africa C'est du blaguer tuer Blaguer tuer La politique Amérique Africa C'est du blaguer et tuer Blaguer et tuer La politique France Africa C'est du blaguer tuer Blaguer tuer La politique Amérique Africa C'est du blaguer et tuer Blaguer et tuer Blaguer tuer Ils vont nous blaguer tuer Blaguer tuer Ils veulent nous blaguer tuer Blaguer tuer Toubabou vont nous blaguer tuer Blaguer tuer Ils veulent nous blaguer tuer Blaguer tuer, Blaguer tuer Ils veulent nous blaguer tuer, blaguer tuer Réveillez-vous, Blaguer tuer Ils veulent nous blaguer tuer, Blaguer tuer Réveillez-vous, Blaguer tuer Vigilance et résistance, Blaguer tuer Lire la suite: http://www.greatsong.net/PAROLES-TIKEN-JAH-FAKOLY,FRANCAFRIQUE,32504.html
Réveillez-vous ! La politique France Africa C'est du blaguer tuer Blaguer tuer La politique Amérique Africa C'est du blaguer et tuer Blaguer et tuer La politique France Africa C'est du blaguer tuer Blaguer tuer La politique Amérique Africa C'est du blaguer et tuer Blaguer et tuer Ils nous vendent des armes Pendant que nous nous battons Ils pillent nos richesses Et se disent être surpris de voir L'Afrique toujours en guerre Ils ont brûlé le Congo Enflammé l'Angola Ils ont ruiné le Gabon Ils ont brûlé Kinshasa La politique France Africa C'est du blaguer tuer Blaguer tuer La politique Amérique Africa C'est du blaguer et tuer Blaguer et tuer La politique France Africa C'est du blaguer tuer Blaguer tuer La politique Amérique Africa C'est du blaguer et tuer Blaguer et tuer Ils cautionnent la dictature Tout ça pour nous affamer Ils pillent nos richesses Pour nous enterrer vivants Ils ont brûlé le Congo Enflammé l'Angola Ils ont brûlé Kinshasa Ils ont brûlé le Rwanda La politique France Africa C'est du blaguer tuer Blaguer tuer La politique Amérique Africa C'est du blaguer et tuer Blaguer et tuer La politique France Africa C'est du blaguer tuer Blaguer tuer La politique Amérique Africa C'est du blaguer et tuer Blaguer et tuer Réveillez-vous ! Blaguer tuer Babylone est très habile Blaguer tuer vigilance et résistance O'ka Sierra Leone déniou boro tégué Ka Libéria déniou mutilés O'ka Angola déniou boro tégué O'ka Sierra Leone déniou boro tégué La politique France Africa C'est du blaguer tuer Blaguer tuer La politique Amérique Africa C'est du blaguer et tuer Blaguer et tuer La politique France Africa C'est du blaguer tuer Blaguer tuer La politique Amérique Africa C'est du blaguer et tuer Blaguer et tuer Blaguer tuer Ils vont nous blaguer tuer Blaguer tuer Ils veulent nous blaguer tuer Blaguer tuer Toubabou vont nous blaguer tuer Blaguer tuer Ils veulent nous blaguer tuer Blaguer tuer, Blaguer tuer Ils veulent nous blaguer tuer, blaguer tuer Réveillez-vous, Blaguer tuer Ils veulent nous blaguer tuer, Blaguer tuer Réveillez-vous, Blaguer tuer Vigilance et résistance, Blaguer tuer Lire la suite: http://www.greatsong.net/PAROLES-TIKEN-JAH-FAKOLY,FRANCAFRIQUE,32504.

 




Tiken Jah Fakoly, de nombre Doumbia Moussa Fakoly, es un cantante de reggae de Costa de Marfil. En sus títulos habla de muchas de las injusticias sociales que se cometen en el mundo, como la discriminación y la pobreza. También habla sobre las falsas promesas que hacen los políticos. Su ideología, de inclinación claramente rastafari, fue motivo de varios intentos de asesinato por parte de la comunidad oriental.

Cantante comprometido si los hay, Doumbia Moussa, alias Tiken Jah Fakoly, se ha erigido como la gran figura emergente del reggae africano, siguiendo la estela de su compatriota Alpha Blondy.

Tiken Jah Fakoly es ante todo un cantante comprometido con su continente. Nunca se ha detenido a la hora de denunciar los abusos de los políticos y las manipulaciones de las multinacionales en África, y particularmente en su país Costa de Marfil, que ha vivido desde la caída del Presidente Houphouët Boigny (figura del país al que no duda tampoco en criticar, erosionando la imagen de 'Padre de la Nación' que éste se cuidó de dejar); caos político, segregación racial, desorden público, decadencia económica, crisis moral, desesperanza. Este compromiso abnegado le ha valido numerosos problemas y amenazas físicas, incluso intentos de asesinato. Cuando le quemaron su casa, decidió exiliarse.

 

“Podemos perdonar, pero no vamos a olvidar” T. J. F.

T. J. F. nos pregunta como uno puede saber a dónde ir, si no sabe de dónde procede. Sus textos no proponen soluciones sino buenas preguntas. La solución está en las manos de las juventudes africanas y si se lo proponen, pueden lograr la paz y la armonía.

"Si se organiza, la juventud africana puede lograr cosas muy importantes" vaticina en la última canción de su último disco Tiken Jah Fakoli, como señal de esperanza; “Ça va faire mal” (“Va a ser fuerte”).

 

 

Voir aussi dans ce blog   Tiken Jah Fakoly, la musique au service de la démocratie






Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents